• JC Duval

Kezako : 2 marées hautes par jour ...

" La marée !...

À l'heure où l'onde par la lune est attirée,

Je me mis sur le sable - après un bain de mer -

Et la tête partant la première, mon cher,

Car les cheveux, surtout, gardent l'eau dans leur frange ! -

Je m'enlevai dans l'air, droit, tout droit, comme un ange."

Edmond Rostand - Cyrano de Bergerac -1897

 

Cet été, nous avons visité l'ile de Tatihou. Nous avons joué avec la marée pour traverser à pied, en partant de Saint-Vaast la Hougue.

A marée basse, Tatihou n'est plus une ile.

Petit bout de terre où se mêlent un patrimoine culturel exceptionnel et une nature préservée, Tatihou tient son nom des Vikings qui peuplèrent la Normandie. Port de départ des troupes de Guillaume Le Conquérant avant la conquête de l’Angleterre, Saint-Vaast est entré dans l’histoire lors de la bataille de La Hougue en 1692 entre la flotte anglo-hollandaise et les troupes de Louis XIV menées par l'amiral de Tourville.

 

Les marées


Le fait qu'il y ait 2 marées hautes par jour, m'a toujours intrigué. En effet, l'attraction de la lune n'intervient qu'une seule fois dans une journée. Comment se fait-il que les marées hautes reviennent toutes les 12 heures et 25 minutes ?

Eh bien, si la première marée est due à l'attraction de la lune, la 2eme est due à la force centrifuge générée par le mouvement du système terre-lune.

Eh bien, contrairement à ce que j'avais toujours cru, c'est inexact !!! Je suis tombé dans le panneau.

Voici une image trop souvent répandue ...

La terre effectue une rotation en 24 heures et la lune effectue une révolution en 28 jours, il faut donc 24h50' pour qu'à l'issue d'une rotation un même méridien se retrouve de nouveau face à la lune; comme il y a 2 marées hautes par jour, elles reviennent toutes les 12h25'.

Ce n'est peut être "pas sorcier" mais c'est inexact ....


Explication : La force d'attraction de la lune couplée à la force centrifuge du système terre-lune n'explique pas la formation des marées. Ces forces interviennent certes dans la déformation de notre planète - c'est le modèle statique de Newton  - mais ne justifient pas le mouvement des océans. Même si ce mouvement dépend de la lune, il résulte principalement de forces qui s'appliquent à la surface de la terre. En cela, seules les forces superficielles sont à prendre en compte, les forces les plus efficaces étant d'ailleurs les forces tangentielles à la surface de la terre. Ce sont elles qui forment les anneaux de marée et produisent le mouvement des océans. C'est le modèle dynamique de Laplace.

L'origine de ces forces est très bien expliquée dans la petite vidéo suivante.

Source Les idées froides


Animation qui montre comment la marée se propage réellement dans les océans du monde.

On parle de marées semi-diurnes quand il y a deux pleines mers et deux basses mers par jour, d'importances sensiblement égales. Ce type de marée est prépondérant en Atlantique et en Manche.

A noter que suivant la géographie, les marées montantes et descendantes n'ont pas toujours et toutes les mêmes durées et importances, et que même il existe certaines régions du monde et certaines périodes de l'année où l'on observe seulement une pleine mer et une basse mer par jour, on parle alors de marées diurnes.

 

La règle des douzièmes.


Cette règle s'applique bien à nos côtes françaises et européennes.

Sur la période de la marée le flot et le jusant ne courent pas de façon linéaire. En début de marée, il monte ou descend doucement. Au cœur de la marée, il est le plus fort. Et en fin de marée, il se radoucit.

Il est courant de dire que la hauteur d'eau évolue suivant la règle des douzièmes.

  • Heure 1         1/12e

  • Heure 2         2/12e

  • Heure 3         3/12e

  • Heure 4         3/12e

  • Heure 5         2/12e

  • Heure 6         1/12e

Descente et montée des eaux.
Courbe de marée sur 24 heures.
 

Glossaire.


- Flot : Courant de marée montante, anciennement appelé flux.

- Jusant : Courant de marée descendante, anciennement appelé reflux. - Marnage : Amplitude de la marée, exprimée en mètres.

- Etale : Période au moment du renversement de marée au cours de laquelle le courant s'annule. Elle détermine le moment favorable pour la plongée. - Estran : Zone de recouvrement des marées sur le rivage. - Coefficient de marée : Caractérise l'importance de la marée à un jour donné et permet donc de prévoir la hauteur de l’eau. Il varie de 20 - marées de morte-eau les plus faibles, à 120 - marées extraordinaires de vive-eau d'équinoxe.

- Age de la marée : ll correspond au temps nécessaire pour voir l'influence de la lune sur la marée. Sur les côtes françaises, il vaut environ 36 heures. À Brest, on verra donc les grandes marées 36 heures après la pleine lune.

La grande vague de Hokusai.
 

Je vous donne les liens vers 3 vidéos du site 'Les idées froides' :

  1. Comment la lune déforme la terre

  2. L'influence du soleil

  3. L'origine des marées


Un petit bout de Normandie.

231 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout