• JC Duval

La forêt

"S'il fallait un jour que les forêts disparaissent, l'homme n'aurait plus que son arbre généalogique pour pleurer."

A Einstein

 

Entre une exploitation à outrance, les incendies et les maladies, la forêt est actuellement victime de plus en plus d'agressions.

 

Débardage


Je me rappelle de vacances dans les Vosges, il y a une vingtaine d'années, où j'avais participé à une fête sur les métiers du bois.

J'avais alors découvert la puissance et la rapidité des engins forestiers. Ces machines de plusieurs tonnes, peuvent couper et écorcer un arbre en à peine 2 minutes. Mais cette célérité se paye au prix fort, et ces abatteuses défoncent la forêt en creusant des ornières qui abiment les sols pour des dizaines d'années.

A cette occasion, j'avais appris que la politique forestière de la France et de l'Allemagne était fort différente. Coté Français on a recours aux assurances pour indemniser les dégâts provoqués par les bûcherons alors qu'Outre-Rhin, on encourage le débardage à cheval en donnant des subventions.

Un cheval de trait au travail

 

La sécheresse


Cet été nous sommes allés dans les Pyrénées et nous avons été surpris de voir comment les forêts d'épicéas sont décimées par le scolyte.

Avec les sécheresses à répétition, cet insecte a colonisé les forêts de toute l'Europe et arrive à pondre 2 à 3 fois dans l'année. En creusant des galeries dans le cambium, la couche située sous l’écorce, le scolyte dépose ses œufs et condamne les épicéas par milliers. Mais c'est aussi un triste retour de bâton, le fait d'avoir planté des forêts entières d'épicéas n'arrange pas la situation.

Epicéas malades

 

Le scolyte

Débardage

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Avoir