• JC Duval

Mayas, Aztèques et Incas


Pas évident de différencier ces 3 civilisations précolombiennes.

Pourtant quelques éléments importants permettent de les distinguer ...

 

Points communs

Vu de l'extérieur, il est facile de confondre ces 3 civilisations.

Elles ont construit des pyramides - surtout les Mayas et les Aztèques - destinées à leur religion polythéiste.

Elles avaient de fins mathématiciens et d'excellents observateurs des astres.

Elles refusaient l'utilisation de la force animale pour leurs travaux.

Tristement, ces 3 civilisations ont quasiment disparu en même temps, sur la première moitié du XVI siècle, à cause de la conquête espagnole. En débarquant en Amérique, les espagnols ont apporté des armes et des maladies contre lesquelles elles n'étaient pas immunisées.


Les Indiens n’opposèrent que très peu de résistance aux conquistadores, qu’ils considéraient comme des êtres surhumains. Les armes à feu, les armures et les chevaux donnèrent un avantage décisif aux Espagnols. Cortes et ses 600 hommes triomphèrent facilement des Aztèques. Pizarro et ses 200 hommes vainquirent quant à eux les Incas affaiblis par des luttes internes. A l’arrivée des conquistadores, les grandes cités mayas n’existaient plus depuis longtemps. Les Mayas vivaient dans des petits villages, et les dernières poches de résistance ne tombèrent qu’à la fin du 17e siècle.

 

Principales différences

Leur situation géographique :

- L'empire Maya s'étend sur le sud du Mexique, le Guatemala, Belize, Honduras & Salvador

- Les Aztèques règnent essentiellement sur le nord de l'actuel Mexique.

- Les Incas occupent un vaste territoire du sud du Chili au Nord de l'Equateur, c'est le plus grand des 3 civilisations. La jungle est alors le décor des cités mayas et aztèques; les Incas sont, eux, un peuple des montagnes vivant sur des pentes bien plus escarpées.

Le Machu Picchu, ancienne cité Incas.

La période : les Mayas sont de loin la civilisation la plus ancienne. Bien que la date ne soit pas précise, ses débuts remontent entre le Vème et le IIIème siècle avant JC.

Les Incas et les Aztèques, apparaissent eux bien plus tard, autour des XIVème et XVème siècles.

Frise chronologique des 3 civilisations précolombiennes.

La langue et l'organisation : les Mayas ont une vingtaine de dialectes, le plus parlé étant le Quiché. Cette multitude de langues est significative de la structure même de leur société. Les Mayas sont répartis en une multitude de cités indépendantes, avec souvent leur propre organisation.

Les 2 autres civilisations vivent dans un empire plus unifié et hiérarchisé. Les Aztèques, parlent le Nahuatl et sont regroupés autour d'une cité principale Tenochtitlan, tout comme les Incas qui parlent le Quechua et se massent autour de Cuzco, une cité à la forme de puma.

La pierre du soleil, l'oeuvre la plus célèbre de l'art Aztèque.

Le système d'écriture: Les Mayas disposaient d'un système d'écriture complet. Le système aztèque reposait quant à lui essentiellement sur des pictogrammes et un peu d’écriture. Les Incas ne connaissaient pas l'écriture, ils utilisaient uniquement un système de comptabilité afin de répertorier les marchandises : les quipus (système de cordes nouées). 

Chichen Itza, un des plus grands monuments Maya.

Les rites religieux : bien que vénérant les mêmes dieux principaux, chaque civilisation avait une multitude de dieux locaux. La plupart du temps, ces dieux avaient un rapport avec la nature.

Les hommes devaient récompenser les dieux pour les bénédictions reçues de la nature en rendant des sacrifices humains.

 
  • Voyage au Guatemala en 1999

On ne peut pas classer le Guatemala dans les pays riches avec un PIB/hab de 8 200 $, à comparer avec son voisin le Mexique qui est à 20 000, la France 43 000 ou les USA 60 000. Ses 14 millions d'habitants vivent pour moitié dans des zones rurales, 30% du pays est boisé, un quart de son économie est agricole. Le Guatemala est un corridor migratoire pour les pays voisins dont les habitants cherchent à remonter vers l'Amérique du nord.

En 1997, s'est achevée plus de 20 ans de guerre civile qui a fait officiellement 200 000 morts dont 80 % d'origine indigène. L'accord signé avec la guérilla légitime et reconnaît les Indiens Mayas, qui représentent plus de la moitié de la population, comme des citoyens à part entière. En 1999, on pouvait encore sentir des tensions particulièrement marquées dans la région du Chiapas.

 

En 1991, Cantat fait un break. Il en profite pour faire le tour de l'Amérique latine, Mexique, Cuba et Guatemala.

«Tostaky» est la contraction de "Todo está aqui", «Tout est ici» en français. Ce titre évoque la situation politique en Amérique latine allant du passé colonial espagnol au chaos architectural des villes.


Para la queja mexica

Pour la plainte mexicaine

Este sueno de america

Ce rêve de l'Amérique

Celebremos la aluna

Nous célébrons l'Aluna

De siempre, ahorita

Depuis toujours, maintenant

164 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout