top of page
  • Photo du rédacteurJC Duval

Ondes électromagnétiques

Ca capte !

 

📡 👀 Communiquer sur de longues distances, progresser dans l'obscurité sans se faire repérer ou connaître à tout moment sa position sur Terre, tout cela est désormais possible. La maîtrise de la lumière, au sens large du terme et du spectre, est l'une des quêtes cardinales du monde de la physique moderne.

 

✧→ Il convient de distinguer le rayonnement électromagnétique, qui est la propagation d’une variation des champs électriques et magnétiques, qui est donc le phénomène lui même, de l'onde électromagnétique, qui est l'une des représentations du phénomène .

Une autre représentation, corpusculaire ou quantique cette fois-ci, atteste de l'existence du photon 🔅. La MQ présente le photon comme le reflet visible de l'état d'un champ électromagnétique. Par analogie, les photons sont au champ électromagnétique ce que les notes de musique sont au champ acoustique. Les notes n’ont pas vraiment de matérialité, elles traduisent simplement les différents états du champ sonore.

Eh bien, les photons traduisent les différents états du champ électromagnétique.

 

〄 Le débat pour savoir si la lumière est une onde ou une particule, ne date pas d'hier. Dès le XVIIe siècle, Huygens et Newton s'affrontent. Pour le 1er, la lumière est une onde, pour le 2nd, elle est un flot de particules, et de par sa notoriété, Newtow rallie la plupart des scientifiques à sa cause. On convient alors que la lumière est corpusculaire.


🌈 Cependant à la fin du 19eme siècle, Maxwell prouve que la lumière est une onde, qu'elle est l'addition d'une onde électrique et d'une onde magnétique, expliquant de ce fait l'existence des interférences lumineuses. Par analogie avec les ondes mécaniques, on invente même l'éther luminifère pour procurer un support vibratoire à cette ondulation électromagnétique. Désormais, il faut considérer la lumière comme une onde.


Les équations de Maxwell montrent comment les variations spatiales et temporelles des champs électrique et magnétique sont liées à la distribution des charges et courants électriques, et aux variations des champs eux-mêmes (ce qui permet d'expliquer les ondes électromagnétiques).


Puis arrive Einstein qui explique l'effet photoélectrique et qui confirme que la lumière est aussi un flot de particules, des grains de lumière que plus tard on appellera des photons.


Alors onde ou corpuscule ?

Ni l'un ni l'autre, tout en étant un peu des deux.


Déclics - Arte

Comments


bottom of page