top of page
  • JC Duval

Schrödinger +

Une véritable suppression de la métaphysique ferait de l'art et de la science des squelettes pétrifiés, dépourvus d'âme, incapable du moindre développement ultérieur.

Erwin Schrödinger

 

J'avais publié un post sur Schrödinger, mais je viens de découvrir qu'il avait également anticipé la découverte de l'ADN, la plupart des découvreurs de la biologie moléculaire affirmant plus tard avoir trouvé une part non négligeable de leur inspiration dans les réflexions du physicien.

Erwin Schrödinger, 1887-1961

Erwin Schrödinger, 1887-1961 (Michael Newton)


Dans 'Qu'est ce que la vie ?' paru en 1944, Schrödinger introduisit l'idée d'un cristal apériodique qui au travers de la disposition de ses liaisons covalentes, serait à même de conserver l'ensemble de l'information génétique.

Dans les années 1950, cette idée ouvrit des perpectives de recherche sur la manière dont été stocké et transmis le code génétique.

 

ADN


En 1953, le magazine "Nature" publie une note de synthèse tenant sur deux petits feuillets, note doublée d'une simple figure et intitulée 'A Structure for Deoxyribose Nucleic Acid'. Ses auteurs sont le tout jeune biologiste américain James Dewey Watson et le physicien britannique Francis Crick.

La fameuse figure de la double hélice


Ils ont synthétisé les travaux de leurs collègues et ont pu expliquer avec une rare élégance comment se dupliquait la molécule d'ADN confinée au sein des cellules du vivant.

'C'était simple, on pouvait exposer cette idée à n'importe qui, pas nécessaire d'être un génie pour saisir le mode de réplication du matériel génétique' - La double hélice, 1968 - confessera en toute modestie James Dewey Watson qui cherchait avant tout à démystifier la recherche scientifique.

James Watson (R) and Francis Crick (L)

bottom of page