top of page
  • Photo du rédacteurJC Duval

Art nouveau - Gallé & Daum

J’ai voulu rendre l’art accessible, de façon à préparer un nombre moins restreint d’esprits à goûter les œuvres plus enveloppées.

Emile Gallé, 1846-1904

 

🔮 L'Art Nouveau adopte en fonction des pays, les traditions populaires et s'applique aussi bien à l’architecture comme avec Guimard, Sauvage et Lavirotte, qu'au mobilier comme avec Majorelle et Gaillard, ou encore aux différents objets de la vie quotidienne comme avec Emile Gallé et les frères Daum, pour ne citer qu'eux.


Art nouveau

L’art pour tous, et l’art dans tout.

 

Emile Gallé

Il a été l'un des membres fondateurs de l'École de Nancy. Il a collaboré avec Louis Majorelle et les Frères Daum. Ce groupe d'artisans voulait promouvoir les Arts Décoratifs en province.


Les frères Daum

Ces deux maîtres verriers, également de Nancy, sont reconnus pour la qualité de leur travail sur le verre et comme sur le cristal. Ils usaient d’une grande précision dans la fusion, le soufflage ou encore la gravure à l’acide. La maîtrise de ces techniques leur vaudra de remporter le grand Prix de l’Exposition Universelle de 1900.


Art nouveau : Emile Gallé et les frères Daum

Emile Gallé et les frères Daum

 
Soufflage du verre

Le soufflage du verre


Le verre soufflé permet de créer des objets en utilisant une boule de verre en fusion soufflée dans un moule. Un four à haute température permet de modeler la pâte. Le verrier utilise alors une canne de soufflage pour ramasser la boule en fusion et la souffler dans un moule.


La pâte de verre La fusion de verre broyé avec de la silice et des fondants comme la chaux ou la soude, permet de former une pâte qui peut alors être travaillée. Cette technique était déjà utilisée il y a 5000 ans, en Égypte.


La marqueterie de verre consiste à prendre des morceaux de verre pour les incruster sur un autre objet en verre et ainsi former des motifs et des images.

Le verrier insère à chaud des fragments de verres colorés, gravés et/ou doublés de feuilles métalliques. Cette technique est complexe car elle entraîne de fortes tensions et un risque de fêlures.


Il existe différentes techniques pour réaliser un émaillage, la plus courante étant celle de l'émaillage « à chaud ». Cette technique consiste à appliquer une fine couche de poudre de verre sur l'objet à émailler, pour ensuite chauffer l’ensemble, faire fondre et fixer.

 
La gravure à la roue

La gravure à la roue


La gravure est un procédé de décor à froid. Il existe différentes manières de graver : gravure directe, à la roue et à la pointe ou indirecte, à l’acide et au jet de sable.


La gravure à la roue se fait à l’aide de petites meules de cuivre, de plomb, de pierre ou de liège, montées sur un tour. Le verre est entaillé par la roue qui est régulièrement humectée avec de l’eau ou parfois de l’huile.


La gravure à la pointe se pratique soit à l’aide d’une pointe de diamant, soit à l’aide d’une fraise électrique, technique aujourd’hui la plus utilisée.


Avec la gravure à l'acide, on plonge le verre dans de l'acide fluorhydrique. La morsure de l'acide creuse le verre et les parties étant protégées échappent à la corrosion pour former le décor.


Avec le sablage, le verre est dépoli. Projeté à l’aide d’un pistolet à haute pression, le sable surface le verre, ce qui permet au verrier de dessiner des motifs en relief ou en négatif.

 

La verrerie de Gallé et de Daum

Comentarios


bottom of page