• JC Duval

Le redoutable

Visite du sous marin à la cité de la mer de Cherbourg. C'est quand même une drôle de boite de conserves ...

 

Le Redoutable est le premier sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) construit en France, après les Etats unis, l'ex URSS, et le Royaume-uni.

 

Caractéristiques


Dimension Long 128m, larg 10,6m, tirant d'eau 10m, poids 8000t

Propulsion 1 réacteur nucléaire, 2 turbo-alternateurs, 1 moteur électrique de propulsion

Immersion maximale 200 m

Vitesse en plongée 20 noeuds

Armement

- Stratégique : 16 tubes verticaux lance-missiles nucléaires d'une portée de 3000 km, le Redoutable a une puissance de feu 50 fois supérieure à la bombe d'Hiroshima

- Tactique : 4 tubes lance-torpilles avec 18 torpilles à tête chercheuse

Equipage 2 équipes par roulement, de 120 hommes et 15 officiers chacune

Patrouille 70 jours

Mise en service 1971

Désarmement 1991

Ouverture au public 2002

 

La propulsion nucléaire : Comment ça marche ?


Le coeur du réacteur fournit de la chaleur. Celle-ci est produite par l'envoi de neutrons sur des noyaux d'uranium, le combustible nucléaire, qui se cassent en libérant de la chaleur et de nouveaux neutrons. Ces derniers vont à leur tour percuter un autre noyau d'uranium entraînant une réaction en chaîne.

Un circuit d'eau primaire transmet la chaleur libérée à un circuit secondaire.

L'eau de ce 2eme circuit se transforme en vapeur pour faire tourner les turbo-alternateurs qui produisent l'électricité. La vapeur passe ensuite dans un condenseur où elle est refroidie pour revenir à l'état liquide avant d'être réinjectée. L'eau du circuit secondaire n'est jamais en contact avec les produits radioactifs.

L'électricité ainsi produite alimente les équipements du sous-marin et les moteurs électriques de propulsion qui font tourner l'hélice.

Sciencesculture - Redoutable
Ecorché montrant les différents compartiments du sous-marin.
 

Retour en images ...

Le redoutable
Avant la plongée ... avec le masque. Suivez le Pacha ... pour la visite.
Un système de communication certes très ancien, mais très efficace pour échanger les ordres entre les membres de l'équipage ...

Les 16 missiles de 10 m de haut par 1,5 m de diamètre étaient stockés dans de gros tubes verticaux sur presque toute la hauteur du sous-marin qui, dans sa partie centrale comporte 3 niveaux.

Quand tout était prêt pour le tir - une quarantaine de minutes - les portes supérieures des tubes étaient ouvertes. Le missile était éjecté par une puissante bulle d'air comprimé, sa mise à feu n'intervenant qu'au dessus de la surface de la mer.

Les 20 tonnes de chaque missile étaient alors propulsées à quelque 15 000 km/h vers la cible qui pouvait se situer à plus de 3 000 km.



95 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout