top of page
  • Photo du rédacteurJC Duval

Les images 3D

La photographie est une sorte d'illusion de la réalité, même si c'est peut-être la représentation la plus fidèle.

Vanessa Winship . Photographe

 

Dans nos sociétés de consommation, on voit de plus en plus d'images en 3D. Les publicitaires doivent sans cesse innover pour surprendre le spectateur et le consommateur que nous sommes. Sur les façades et dans les vitrines des grands magasins, les images 3D sont de plus en plus visibles.

Dans ce billet, je détaille deux des techniques qui sont actuellement les plus employées.

 

Écran géant 3D


Dans nos plus grandes villes, certaines façades de magasins sont recouvertes d'écrans lumineux, et certaines images semblent désormais sortir de l'écran. Pas besoin d'avoir de lunettes comme au cinéma, tout n'est qu'illusion. Notre vue traite simultanément deux images, une image différente pour chaque oeil, cette vision binoculaire étant due à la distance qui sépare nos deux yeux. Grâce à ces 2 sources d'informations, le cerveau calcule ainsi les coordonnées spatiales séparant les différents points et reconstruit une photographie en 3D.


Les écrans géants 3D jouent avec notre perception. La composition et la forme des images sont telles que notre bêta de cerveau se retrouve dupé.

Sur cette animation, le cerveau analyse l'image comme trois éléments distincts, permettant ainsi à la partie animée de grandir tout en traversant les lignes blanches. Tout comme c'est le cas pour moi, ce montage trompera à coup sûr votre subconscient et vous donnera très certainement une impression de 3D.


Avec un écran plié à 90°, si on se place à l’angle, on peut voir l’objet sur deux de ses faces, ce qui accentue encore l'effet 3D.

 

Hélice holographique


Dans les vitrines des magasins, cette technique holographique est de plus en plus souvent utilisée pour présenter les objets publicitaires. Et il faut bien le reconnaitre, l'effet est bluffant.


On utilise une hélice dont les pales sont équipées de diodes leds. En tournant, l’hélice s’efface des yeux du spectateur, comme le ferait un ventilateur, tandis que les diodes s’allument et affichent la vidéo.

Le système repose sur 2 principes :

• D’une part, la forte luminosité de la projection, qui permet de compenser le flou de mouvement.

• D’autre part, la synchronisation des diodes, qui permet au dispositif de garder une séquence continue.



Comments


bottom of page