• JC Duval

Loin de Chandigarh

"Chaque personne a un unique devoir moral : vivre pleinement sa vie."

Loin de Chandigarh

 

Vous avez peut-être déjà entendu parler de Chandigarh. C'est la ville nouvelle conçue par Le Corbusier après l’indépendance de l’Inde en 1947.

Chandigarh

"Loin de Chandigarh" vous fera découvrir une histoire d'amour torride et une histoire de l'Inde qui navigue entre le début de XXeme siècle, son indépendance et aujourd'hui.


Je suis retombé sur ce pavé et je me rappelle encore combien j'avais été impressionné par ce livre quand il était sorti, il y a une quinzaine d'années.

Magnifique roman de Tarun J Tejpal, l'un des écrivains indiens les plus marquants de sa génération.


 

Résumé

L'Inde du Nord à la fin des années 1990. Depuis quinze ans, un journaliste et son envoûtante femme Fizz vivent une intense passion amoureuse entre Chandigarh et Delhi.

Mais une étrange découverte dans leur maison, accrochée aux contreforts de l'Himalaya, fait basculer leur couple. Les secrets de Catherine, une intrépide aventurière américaine et ancienne propriétaire de la maison, éloigne peu à peu le narrateur de Fizz.

Ce roman nous entraîne à Chicago, Londres et Paris au tournant du XXe siècle, et il nous plonge dans le tourbillon de l'histoire de l'Inde en voyageant entre son indépendance et aujourd'hui.

 

Extrait

Un Froid Matinal

L’amour n’est pas le ciment le plus fort entre deux êtres. C’est le sexe.

Les lois de la physique nous apprennent qu’il est plus difficile de détacher deux corps accolés par leur centre que par l’une ou l’autre de leurs extrémités.

J’étais encore follement amoureux d’elle lorsque je la quittai, mais le désir était mort, et toutes nos années de complicité, de tendresse, de découvertes et de voyages ne purent m’empêcher de fuir.

Je déforme peut-être les faits.

Pour être exact, ce n’est pas moi qui suis parti. C’est Fizz.

Mais la vérité est qu’elle fit — comme toujours — ce que j’attendais d’elle, ce que je l’adjurais intérieurement de faire. Et si j’en suis arrivé à cela, c’est qu’alors mon corps s’était retourné contre le sien ; quiconque a déjà sondé et épuisé toutes les ressources du corps et de l’esprit vous dira que le corps, avec ses besoins multiples et tenaces, est le véritable moteur de la vie. L’esprit lui ouvre simplement la voie, ou le console avec ses sermons grandiloquents quand la voie demeure introuvable.

 

Voyage dans le nord de l'Inde en 2007


Un pays entre modernité et traditions.



50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout