top of page
  • Photo du rédacteurJC Duval

L'effet couronne

Je voulais de l’attention, pas de la tension.

 

Quand vous passez près d'une ligne haute tension, peut-être avez vous déjà entendu les crépitements qui viennent des câbles. Ceux-ci sont d'autant plus forts que l'air environnant est humide et en ce moment les brouillards matinaux envahissent les campagnes. J'ai tout récemment été surpris par le bruit qui provenait d'une ligne à haute tension, une sorte de grésillement ininterrompu.

 

👑 L’effet couronne se manifeste sous forme d’une gaine lumineuse bleuâtre qui apparaît autour d’un fil quand il est porté à un potentiel suffisant. Il rappelle le halo lumineux visible à la périphérie du soleil, au moment des éclipses, ce qui lui a donné son nom. Du point de vue physique, ce phénomène est dû à l’ionisation de l’air engendré par le champ électrique régnant au voisinage immédiat du fil.


✧ Lorsque l’on utilise des conducteurs de plus gros calibre, comme les câbles des lignes à haute tension, le halo se transforme en décharges discrètes que les spécialistes appellent des aigrettes ou effluves. 📡 Ici le rayonnement se transforme en bruit audible.


Nous avions vu dans un billet consacré, que l'utilisation d'une ligne à haute tension permet de réduire les pertes en ligne. Dans une ligne à HT, les pertes d’énergie découlent de 2 phénomènes concurrents : l’effet Joule et l’effet de couronne. Ce dernier dépend de la longueur du câble alors que les pertes par effet Joule sont proportionnelles au cube de la longueur du même câble.


L'effet 'corona' ou effet de pointe


Le phénomène se manifeste aussi dans des conditions naturelles, en particulier à l’approche d’un orage : sous l’effet du champ électrique induit par les charges du nuage, des aigrettes accompagnées d’un bruit caractéristique, se forment au sommet de toutes les pointes.

🧗‍♀️ Les alpinistes connaissent bien ce crépitement, le bruit des abeilles. Lisez 'Premier de cordée' de Frison-Roche …

Les feux follets crépitaient sans discontinuer sur la robe de la Vierge. Cela arrivait comme un bourdonnement aux oreilles des grimpeurs et en même temps il leur semblait qu’une invisible main tirait, tirait leur chevelure. Entends-tu, Georges ? Les abeilles… entends-tu, les abeilles bourdonnent ! Vite ! partons ! la foudre est sur nous. 

⛵️ Ces décharges sont également à l'origine des feux de Saint-Elme qui apparaissent au sommet du mât des bateaux.


Tintin au Tibet - feu de Saint-Elme

Tintin au Tibet

bottom of page