• JC Duval

Ah, la Quantique !

„ I hope you accept Nature as She is - absurd.“

Richard Feynman (1918 –1988)

 

On dit couramment que la physique "quantique" a bouleversé les bases mêmes de la physique "classique". Mais pour la plupart d’entre nous cela reste flou, et on a souvent du mal à saisir ce qui se cache derrière ce terme un peu barbare : «quantique», un mot qui est aujourd'hui galvaudé et utilisé à toutes les sauces.


Pour rappel, la physique est la science qui essaie de comprendre, modéliser, voire expliquer les phénomènes de la nature.


La physique dite classique permet d’approfondir et formaliser l’intuition physique que l’on porte sur le monde. Elle utilise les ‘anciennes’ notions de temps, espace, matière et énergie telles que définies par Newton. Elle est avant tout objective et place le sujet que nous sommes comme un observateur sans interaction - au sens perturbation - avec ce qui se passe et ce qui est.


La physique quantique se fonde quant à elle sur de nouvelles définitions de l'énergie et de la matière. Elle permet d’expliquer les forces nucléaires et électromagnétique et elle a contribué à l’avancée majeure de la physique du 20eme siècle. Elle est compatible avec la définition de l’espace-temps mis au grand jour quelques années avant, sans englober la force gravitationnelle qui elle reste du domaine de la relativité générale. Mais c'est un sujet que nous n'aborderons pas ici.

De manière fondamentale la physique quantique positionne tout observateur comme acteur participant à la marche du monde. Même si la problématique dépasse le simple cadre de la physique, l'observateur devient partie prenante dans la représentation du monde. Sujet et objet sont fortement liés quant à la construction de la réalité.


Pour en revenir aux concepts mêmes de la physique, une des grandes révélations de la quantique a été de nous dévoiler que certains états d’un système ne nous sont pas directement accessibles même s’ils sont légitimes et ont une existence tout ce qu’il y a d’établi.


On peut cependant - comme nous allons le voir - appréhender ces états au travers de mesures dont le résultat remet en cause l’intuition physique que nous portons sur ce qui nous entoure.


Si actuellement, le formalisme de la mécanique quantique est bien compris et ne pose pas de problème particulier - la MQ a été élaborée il y a presque 100 ans - ses fondements demeurent malgré tout mystérieux. La quantique n’est pas simplement une révolution de la physique, elle apporte un nouveau regard sur le monde et nous interroge sur ce qu'est la réalité.

 

Je vous invite à découvrir les posts qui présentent 2 principes fondamentaux qui me semblent essentiels pour bien comprendre les bases de cette théorie.

  1. La superposition quantique

  2. L’intrication quantique



244 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout