top of page
  • JC Duval

Bowling

🎳 "On n'est pas au Vietnam, on est au bowling … alors tu joues suivant les règles !"

The Big Lebowski

 

J'ai découvert récemment que la masse d'une boule de bowling n'était pas toujours répartie de façon homogène. Elle a un noyau avec une forme qui permet de plus ou moins facilement transmettre les effets donnés par le joueur et qui permet d'utiliser au mieux l'énergie cinétique de la boule pour dégommer les quilles.

Les différents noyaux d'une boule de bowling

 

Si vous avez déjà fait du bowling, vous avez certainement remarqué que la piste est huilée, mais sachez que son dernier quart est sec. La boule va d'abord glisser sur la partie lubrifiée puis rouler sur la partie sèche.

Le mouvement de rotation que vous allez imprimer à la boule va lui conférer une trajectoire curviligne.

En rétrocédant son effet avant de venir percuter les quilles, c'est le strike assuré 🎳

Comment faire un strike ?

 

Les secrets d'une boule


Il existe deux types de boules :

• les boules ligneuses, qui n'ont pas de noyau et qui roulent en ligne droite,

• les boules suiveuses, qui ont un noyau et peuvent suivre une trajectoire curviligne.

2 types de noyau pour une boule suiveuse


Avec un noyau asymétrique, l'axe de rotation effectue des mouvements de précession. La bande de roulement n'est pas toujours la même, ce qui permet une meilleure accroche quand la boule arrive sur la partie sèche de la piste.


Le rayon de giration, communément appelé RG, est la distance qui sépare l’axe de rotation et la position de la masse résultante d’un corps sans modifier son moment d’inertie.

Plus le RG est faible, plus la boule roule tôt. Plus il est élevé et plus la boule a "de la longueur". Le RG d’une boule détermine le moment où le noyau va commencer à se mettre en rotation.

bottom of page