• JC Duval

Le Louvre

La culture … ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de la nature

André Malraux

 

Aujourd'hui quand on parle du Louvre, on l'associe au musée du même nom.


Mais l'histoire de ce lieu remonte au moyen âge. Au tout début du XIIIe siècle, avant de partir en croisade, l'Auguste Fifi construit un rempart pour protéger Paris d'éventuelles attaques anglaises. A l'époque les Plantagenêt sont encore les maitres d'une bonne partie de la France et notamment de la Normandie. Sur la rive droite de la Seine, il adosse donc à l'enceinte ouest de Paris, un château fort qui deviendra le Louvre.

Vestiges du donjon dans les sous sols du Louvre

La forteresse carrée est protégée par un fossé ainsi que des tours aux angles et au centre des façades. Au milieu de la cour, une tour maîtresse de plus de 30 mètres de haut dispose de ses propres fossés. Elle sert de coffre-fort royal et renferme tout ce qui a de l’importance aux yeux du roi.

Le Louvre sous Philippe Auguste

Dans la deuxième moitié du XIVe siècle, le château devient résidence royale sous le règne de Charles V. Un 2eme rempart plus grand a été construit autour de Paris, l'enceinte de Fifi ayant été débordée par une ville qui s’est largement étendue. La forteresse du Louvre se retrouve désormais dans le Paris intra-muros et perd son caractère défensif.

Charlie invite Raymond du Temple à transformer la forteresse en palais. Il perce de grandes fenêtres, bâtit des édifices plus aérés, ajoute un jardin au nord, couvre les tours de toits coniques. En grand amateur d’art qu'il est, le roi agence une bibliothèque au sein du château afin d'y entreposer sa propre collection d'ouvrages.

Le Louvre sous Charles V

Fanfan, 1er du nom, lui, décide de faire du Louvre sa résidence principale. Il fait rénover un palais ruiné par la guerre de Cent Ans. Le donjon central dont on peut encore voir la base dans les sous-sols du musée, est abattu. Pierre Lescot imagine un nouveau palais, parfait reflet de l’esprit 'Renaissance'. Une énorme cour carrée doit épouser les contours de l’édifice, toutefois le roi meurt avant la fin du projet.


C'est son fils, Riton II qui continue les travaux. Lescot, toujours lui, construit un pavillon pour remplacer la tour d’angle sud-ouest. Mais de nouveau, la mort tragique du roi stoppe le projet. Le château reste encore très médiéval, avec une seule aile de style renaissance.

La cour carrée sous Henri II

Sa veuve, la régente Cathy la Médicis, donne un nouvel élan au projet. Elle crée de grands jardins et de grandes écuries, mais pas que… Tout au bout des jardins du Louvre, elle décide de construire un nouveau palais : Les Tuileries. En août 1572, les deux palais seront les tristes témoins du massacre de la Saint-Barthélemy.


Les tensions religieuses retombées, le Louvre devient la demeure officielle de Riton IV qui décide de relier les deux bâtiments par une longue galerie de près de 500 mètres, coté Seine.

Le Louvre suite aux travaux d'Henri IV

Son petit-fils, Loulou le 14eme va vite se désintéresser du Louvre pour se consacrer à son projet de Versailles. Avant de partir, il fait cependant des travaux. Il donne son aspect définitif à la cour carrée et il agrandit le palais des Tuileries.


Le Corse quant à lui, loge dans le palais des Tuileries et fait du Louvre un grand musée avec le concours de l'architecte Dominique Vivant Denon en charge d'organiser les collections. Une toute nouvelle galerie est construite le long de l'actuelle rue de Rivoli.


C’est pendant le Second Empire que le Louvre acquiert la silhouette que nous lui connaissons actuellement.

Le petit Napoléon fait construire deux nouvelles ailes qui entourent la cour où se trouve aujourd’hui la pyramide. Le palais des tuileries et la cour carrée sont désormais reliés cotés sud et nord. Des salles de musée sont ouvertes, des bureaux sont mis à disposition des ministères et des écuries sont installées.

Le Louvre sous Napoléon III

La Commune aura raison du Palais des Tuileries qui partira en fumée lors de l'insurrection parisienne.

Palais des Tuileries incendié
Les bâtiments et leurs périodes de construction

Pendant son investiture, Kermitterand lance les travaux de rénovation du Musée du Louvre. Le projet du 'Grand Louvre' est confié à l’architecte Pei.

Après une série de rebondissements - cohabitation politique oblige - l'été 89 voit enfin les "finances" déménager à Bercy. C'est une véritable révolution …


La pyramide de verre est et reste le symbole qui a permis de faire entrer le Louvre dans l'ère de la modernité.


Les enceintes parisiennes

95 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout